A Sarcelles, un plan d'actions pour prévenir la participation des jeunes aux trafics de stupéfiants

Dans le cadre de l’expérimentation relative à la prévention de la participation des jeunes aux trafics de stupéfiants, la commune de Sarcelles, en collaboration avec la Préfecture du Val d’Oise, le Parquet de Pontoise et la MILDECA, a structuré depuis 2020 un plan d’actions de nature éducative, sociale ou judiciaire. Certaines visent notamment à intervenir spécifiquement auprès des jeunes les plus exposés en développant des formats innovants de prévention.

En partenariat avec l’association Project 214, une vingtaine de jeunes sarcellois répartis en trois groupes, a ainsi pu participer à la création de capsules vidéos. Ce projet, auquel ils ont été associés de bout en bout (création du scénario, pré-production, répétitions, tournage et montage), a pour objectif de sensibiliser les jeunes aux risques de la consommation de drogues et de la participation aux trafics, mais également de déconstruire les idées reçues qui y sont associées. 

Réalisées par des jeunes et destinées à un public jeune, ces six capsules vidéos, dévoilées le 11 octobre 2021, abordent les thèmes suivants : 

  • Les rixes et enjeux de territoire
  • La mère face à l’implication de son enfant dans le trafic
  • L’action positive du grand frère réinséré
  • La responsabilité du client 
  • Les enjeux de santé liés à la consommation de stupéfiants
  • La participation aux trafics : une impasse

Une évaluation globale de l’expérimentation est prévue en 2024. Elle sera réalisée par le CESDIP (Centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales du CNRS) sur les trois territoires d’expérimentation : en plus de Sarcelles, Loos et Lille mènent également un projet de prévention de la participation des jeunes aux trafics de stupéfiants.

Découvrez les capsules en vidéo

Retrouvez la première capsule sur Youtube : 

Ce court-métrage a été réalisé dans le cadre d'une action de lutte contre les drogues et les rixes ; il est soutenu et financé par la MILDECA, avec le soutien de la Préfecture du Val d'Oise et la Mairie de Sarcelles.