Rapport d’activité de l’action de la MILDECA dans les territoires en 2020

L’année 2020 aura été est la seconde année de mise en œuvre du plan national de mobilisation contre les addictions 2018-2022 adopté en décembre 2018. C’est également l’année de renouvellement des conseils municipaux. C’est surtout une année marquée par la crise sanitaire liée au COVID-19 qui a profondément marqué le quotidien des personnes.

Les conséquences immédiates des périodes de confinement sur les usages de substances psychoactives ont été contrastées, puisqu’à la sortie du premier confinement, un quart des fumeurs avaient augmenté leur consommation dans cette période ; un usager sur 10 sa consommation d’alcool ; et la part des usagers quotidiens de cannabis a augmenté de 11 points (passant de 20 à 31%). Le confinement a par ailleurs suscité l’essor de certains jeux d’argent et de hasard comme le poker en ligne. 

Cette crise, pour une partie de la population, a été à l’origine de l’aggravation des consommations et comportements à risque, en raison de la dégradation de l’état de santé mentale liée aux effets combinés de la crise sanitaire et de ses impacts économiques et sociaux à court et moyen terme.

Si l’action des acteurs du territoire sur la prévention des conduites addictives a de fait été largement contrariée, dans de nombreux territoires, les services de l’Etat, les collectivités locales et les associations ont su s’adapter au contexte pour poursuivre leurs activités.

Le présent rapport expose les modalités d’organisation, de pilotage et d’utilisation des crédits constituant l’action de la MILDECA dans les territoires au cours de l’année 2020 au travers des réponses fournies par les chefs de projets départementaux et régionaux.

rapport_dactivite_laction_de_la_mildeca_dans_les_territoires_en_2020