Le confinement vécu depuis quelques semaines est une expérience inédite pour tous. Alors que le Covid-19 inquiète et mobilise toute l’attention, qu’en est-il de la santé des Français et de leurs comportements? Pour le savoir, Santé publique France a lancé depuis le début du confinement une étude en plusieurs vagues auprès de la population pour connaître ses comportements et leurs évolutions.

Selon cette enquête, environ un quart des fumeurs déclare avoir augmenté sa consommation de tabac. L'évolution des usages d'alcool semble moins défavorable, avec environ un consommateur sur dix déclarant avoir augmenté sa consommation mais un sur cinq l'avoir diminuée.

vignette_tabac_800.png
 

Plus d’un quart des fumeurs ont augmenté leur consommation de tabac pendant le confinement

Interrogés pendant le confinement1 , les fumeurs2  sont :

  • 27% à déclarer que leur consommation de tabac a augmenté depuis le confinement,
  • 55% qu'elle est stable
  • 19% qu'elle a diminué.

La hausse moyenne du nombre de cigarettes fumées par les fumeurs quotidiens (94 % des fumeurs interrogés) est de 5 cigarettes par jour. L'augmentation de la consommation de tabac est plus fréquemment mentionnée par les 25-34 ans (41 %), les actifs travaillant à domicile (37%).

 

vignette_alcool_800.png
 

Près d’un quart des Français ont diminué leur consommation d’alcool

Parmi les consommateurs d’alcool interrogés3  :

  • 11 % déclarent que leur consommation d'alcool a augmenté depuis le confinement,
  • 65% qu'elle est stable
  • 24% qu'elle a diminué.

Parmi ceux qui déclarent avoir augmenté leur consommation, 51 % déclarent avoir augmenté leur fréquence de consommation, 10% le nombre de verres bus les jours de consommation et 23% les deux paramètres.

L'augmentation de la consommation d'alcool est plus fréquemment mentionnée par les moins de 50 ans (entre 14% et 17% selon les classes d'âge), les individus vivant dans une ville de plus de 100 000 habitants (13% contre 9% des habitants d’agglomérations de moins de 100 000 habitants) et les parents d'enfants de moins de 16 ans (18% contre 8% des répondants n’ayant pas d’enfant de moins de 16 ans).


  1 Date du recueil des données : 30 mars et 1er avril 2020.
  2 Parmi les 21,2% de fumeurs dans l'échantillon interrogé (n=422).
  3 66,7% d'usagers d'alcool dans l'échantillon interrogé (n=1344).