logo_mildeca_idgrapgique_img-principale.png
Le mercredi 23 janvier, Nicolas Prisse, Président de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) et Claude Capillon, maire de Rosny-sous-Bois ont signé une convention de partenariat pour l’élaboration et la mise en œuvre du plan « Addictions : informations, communication et prise de conscience citoyenne »

A travers cette convention pluriannuelle, la MILDECA et la ville de Rosny-sous-Bois fixent les étapes et les objectifs d’un plan « Addictions : informations, communication et prise de conscience citoyenne » qui s’oriente principalement vers le public « jeunes » du territoire, prioritairement dans la tranche d’âge 12-25 ans, ainsi que leur entourage.

L’objectif est de favoriser une prise de conscience collective des enjeux liés aux consommations de tabac (notamment la chicha), d’alcool et de cannabis. Il s’agira aussi de rappeler la réglementation applicable, notamment en matière d’encadrement de la vente de tabac, y compris chicha, et d’alcool.

En effet, bien que les jeunes Franciliens présentent des niveaux de consommation globalement en dessous de la moyenne nationale, ces derniers restent significatifs (Source : enquête ESCAPAD 2017, OFDT) pour les jeunes de 17 ans :

  •  5,6% d’entre eux déclarent consommer de l’alcool régulièrement (au moins 10 fois dans le mois) ;
  • 18,9% sont des fumeurs quotidiens ;
  • 6,2% consomment du cannabis régulièrement (au moins 10 fois dans le mois).

Les objectifs visés par les actions qui seront mises en œuvre s’inscrivent dans les orientations du Plan national de mobilisation contre les conduites addictives 2018-2022 et incluent :  

  • l’évolution des représentations liées aux produits psychoactifs, en particulier une meilleure connaissance des risques et dommages associés ;
  • une diminution de l’accessibilité des mineurs à l’alcool et au tabac (en particulier la chicha) et le respect des interdits de vente à ces derniers ;
  • un recul de l’âge des expérimentations, notamment par la création d’un environnement familial protecteur et la mobilisation des adultes et des jeunes eux-mêmes ;
  • une réduction des consommations de produits psychoactifs (alcool, tabac, chicha, cannabis), en particulier les usages réguliers et excessifs.

Rassemblant l’ensemble des acteurs territoriaux impliqués dans cette politique (élus, centres sociaux, association Ville et Avenir, Cercle « J », Mission locale et Police Municipale), la ville de Rosny-sous-Bois, en lien avec le CODES 93 proposera notamment des modules de formation contribuant au développement d’une culture commune de prévention des conduites addictives.

Par ailleurs, la création d’une fresque sur toile sur la thématique de la prévention des conduites à risques permettra aux jeunes de s’impliquer sur le territoire à travers la réalisation d’une œuvre artistique. Cette réalisation leur permettra d’échanger ensemble et d’apporter chacun leur touche d’originalité.

Le projet prévoit également la réalisation d’un court-métrage sur les consommations de produits psychoactifs. Le but de ce court-métrage est d’éveiller l’esprit, d’informer et de sensibiliser. Afin de rédiger le scénario, les jeunes participants devront réaliser des recherches sur la consommation de produits à risque et avoir de nombreux échanges entre eux et les adultes formés.

Enfin, le projet prévoit également un renforcement de l’information concernant les interdits protecteurs, grâce notamment, à des actions ciblées à destination des opérateurs économiques concernés ainsi que la détermination de lieux « sans » sur le territoire de la ville c’est-à-dire la valorisation d’expériences de temps ou d’espaces de sociabilité sans alcool et sans tabac, associées à une restriction des incitations à consommer (publicité), en y associant un vécu positif.

L’enjeu est de fournir aux citoyens de la collectivité une information juste, fondée sur les dernières données scientifiques et internationales, et ainsi leur permettre non seulement de faire des choix individuels éclairés mais aussi de participer en tant que citoyen au projet de société que représente la lutte contre les conduites addictives.