logo-gvt_princ_300x115_.png
Porté par la MILDECA (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives) et une vingtaine de partenaires, le dispositif ESPER (les Entreprises et les Services Publics s’Engagent Résolument) répond à la nécessité de briser les tabous et de mobiliser tous les acteurs du milieu professionnel pour la prévention des conduites addictives.

Un dispositif complet pour tous les employeurs

ESPER se structure autour d’une charte d’engagements et prévoit l’animation du réseau des signataires ainsi que la mise à disposition de nombreux outils pour mettre en place une démarche cohérente de prévention collective et individuelle.

ESPER représente une démarche d’engagement et de responsabilité pour toute organisation employeur (entreprises, administrations, collectivités, établissements publics, associations, fédérations professionnelles, etc.).

Pourquoi le dispositif ESPER ?

Les conduites addictives sont un problème de société. Elles s’étendent au-delà du monde du travail mais ne s’arrêtent pas à la porte des entreprises ou des administrations. 

La crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus a bouleversé les organisations de travail et a eu de fortes conséquences sur la santé des salariés et des agents. Elle a contribué à révéler l’ampleur des conduites addictives et l’urgence à mettre en place des stratégies de prévention et d’accompagnement. 

Alors que les enquêtes statistiques montrent que le milieu de travail constitue globalement un facteur d’intégration et de protection des travailleurs face aux risques d’addiction, celui-ci peut néanmoins aggraver voire déclencher des conduites addictives en lien avec la consommation de substances psychoactives (alcool, tabac, cannabis, etc.) ou d’autres comportements (usages des écrans, jeux vidéo, jeux d’argent et de hasard, voire addiction au travail). 

Il existe une grande diversité de situations selon les métiers, les catégories professionnelles, l’âge et le sexe. Tous les métiers sont concernés par la consommation des substances psychoactives, mais certains secteurs sont plus exposés que d’autres, notamment les métiers des arts et du spectacle, l’hôtellerie et la restauration, l’agriculture, le transport, la construction ainsi que tous les métiers en relations avec le public. Les jeunes adultes (18-35 ans) constituent la tranche d’âge la plus concernée par les consommations d’alcool, de tabac et de cannabis alors que ce sont les plus de 50 ans qui sont plutôt consommateurs de médicaments psychotropes. Enfin, outre des conséquences néfastes sur le plan sanitaire, ces consommations constituent un risque aggravé de perte d’emploi. 

Au-delà des vulnérabilités individuelles, il est nécessaire de passer à la dimension collective de la prévention afin d’analyser l’ensemble des facteurs favorisant ou protégeant des conduites addictives et de promouvoir un environnement de travail favorable à la santé de tous.

Quels engagements pour les signataires de la Charte ESPER ?

En tant qu’employeurs, les entreprises ou administrations signataires de la Charte ESPER s’inscrivent dans une démarche de promotion de la santé de leurs collaborateurs pour l’amélioration de la qualité de vie au travail au sein de leur entité.

La Charte ESPER se structure autour de quatre engagements :

  • Définir un projet global de prévention des conduites addictives dans le cadre de la promotion de la santé au travail ;
  • Instaurer le dialogue et créer un climat de confiance ;
  • Mettre en œuvre une démarche de prévention non-stigmatisante, respectant la dignité des personnes ; 
  • Accompagner les travailleurs vulnérables et prévenir la désinsertion professionnelle.

Des ressources et un réseau pour accompagner les employeurs et partager les bonnes pratiques

Afin de les accompagner dans la mise en œuvre de ces engagements, le dispositif ESPER propose aux signataires une boite à outils contenant de nombreuses fiches pratiques (comme par exemple « les 7 étapes clés pour réussir votre politique de prévention des conduites addictives » que l’on peut trouver sur le portail Addict’AIDE Pro ou encore les « 5 ressources pour développer la qualité de vie au travail dans votre établissement » du Réseau Anact-Aract) et autres ressources juridiques, statistiques et scientifiques afin de les aider à concevoir, mettre en œuvre et animer les actions composant leur projet global de prévention. 

En adhérant à la démarche ESPER, les signataires de la Charte d’engagements constitueront un réseau qui fera l’objet d’une animation destinée à partager des bonnes pratiques et à stimuler l’émergence de nouvelles initiatives et de démarches innovantes de prévention.
La création et l’animation du réseau des signataires permettront d’enrichir progressivement la boite à outils.
Le projet de Santé Publique France, « Employeurs pour la santé » qui sera prochainement opérationnel apportera un appui complémentaire aux entreprises qui s’engagent dans la prévention des conduites addictives.

Près de 15 entreprises et administrations ont déjà adhéré à la Charte ESPER ou la signeront lors du lancement du dispositif ESPER le 21 octobre, parmi lesquelles de grands groupes industriels, des PME, une grande collectivité locale, des administrations parisiennes et de diverses régions.

Des partenaires qui s’engagent déjà avec ESPER 

Dès sa conception, le dispositif ESPER a reçu le soutien d’un grand nombre d’organisations partenaires, institutionnelles et associatives. Leurs compétences dans les domaines de la prévention, de la santé, du travail et les champs d’action, national et local, leur permettront de relayer et de promouvoir ESPER au plus près des territoires et des employeurs afin de déployer le dispositif dans l’ensemble des secteurs d’activité.

Le réseau ESPER
Premiers signataires de la Charte Premiers partenaires du dispositif
Brand France Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (ANACT)
Confédération des Petites et Moyennes entreprises (CPME) de Belfort ametra | Santé au travail, Montpellier Métropole
Direction départementale de l'emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de Belfort Association INterprofessionnelle de France
pour la prévention des risques professionnels et la promotion de la Sécurité et de la Santé au Travail (AINF)
Direction des services administratifs et financiers du Premier ministre (DSAF) CARSAT Midi-Pyrénées
Durand et fils Efficience Santé au Travail
Enedis Fédération nationale de la Mutualité Française (FNMF)
Eurovia Fonds Addict’Aide
France Express Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP)
Groupe EDF Plateforme RSE (France Stratégie)
Mairie de Toulouse Pôle Santé Travail 66
Préfecture de Belfort Pôle Santé Travail Métropole Nord
Secrétariat Général Commun du territoire de Belfort (SGC) Présanse : Prévention et Santé au Travail
Sotranasa Santé Publique France
VAL Solutions