Avec plus de 70 000 morts par an, le tabac reste la première cause de mortalité évitable en France et représente une charge élevée pour la collectivité, estimée à plus de 45 milliards d'euros.

Le Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques (CEC) a demandé l'assistance de la Cour des comptes pour procéder à l'évaluation des politiques de lutte contre le tabagisme, dans l'objectif d'accroître leur efficacité. Présentée au Comité le 13 décembre 2012, l'évaluation réalisée par la juridiction financière est jointe au présent rapport. 

Jacquat (D.), Touraine (J.L.)
Assemblée Nationale, n° 764, mars 2013, 516 p.