publication-generique_img-principale.png
La dépendance aux jeux, au sexe ou au travail existe-t-elle réellement ? Ces addictions "sans substances" sont-elles comparables aux addictions aux drogues ou à l’alcool ? Et pour commencer à partir de quand peut-on parler d’addiction ? Autant de questions explorées dans le dernier dossier de Science & Santé.

La dépendance aux jeux, au sexe ou au travail existe-t-elle réellement ? Ces addictions "sans substances" sont-elles comparables aux addictions aux drogues ou à l’alcool ? Et pour commencer à partir de quand peut-on parler d’addiction ? Autant de questions explorées dans le dernier dossier de Science & Santé.Surfer sur Internet, jouer au casino ou à World of Warcraft, tout simplement s’adonner au sexe ou travailler comme un fou... Des activités parfaitement licites. Mais qui peuvent avoir un retentissement néfaste sur notre vie sociale si nous les pratiquons avec excès. Un usage immodéré est-il pour autant synonyme d’addiction ? Une prise en charge des "drogués 2.0" est-elle toujours possible ou même souhaitable ? Sommes-nous tous addicts à un niveau ou à un autre ? Des questions que se pose aujourd’hui notre société, face notamment à l’essor des nouvelles technologies liées à Internet. Cliniciens, chercheurs et épidémiologistes tentent d’apporter des réponses.

Science & Santé, Institut national de la santé et de la recherche médicale, Inserm, mars 2014, 12 p.