min-solidarite-sante_2020-07_princ_300x115.png
Le ministère des Solidarités et de la Santé pilote les politiques publiques de santé pour lutter contre les addictions.

La Direction générale de la santé (DGS) élabore la politique de santé publique en matière de lutte contre les pratiques addictives, avec ou sans substances (alcool, tabac, cannabis et autres drogues illicites, écrans, jeux d’argent et de hasard…). Elle anime la politique de prévention en s’appuyant sur deux leviers principaux : le Plan national de lutte contre le tabac et le plan Priorité prévention. Elle s’assure de leur déclinaison régionale, via l’action des ARS. Elle est également chargée, via le financement des structures médico-sociales de l’addictologie, de s’assurer de leur déploiement dans tout le territoire pour assurer un accès à tous les usagers, et tout en veillant à ce que leurs actions réduisent inégalités sociales et territoriales de santé. Elle s’appuie sur l’expertise de Santé publique France pour conduire des campagnes de marketing social, développer des méthodologies d’intervention et conduire des évaluations.

La Direction générale de l’offre de soins (DGOS) a pour mission d’assurer l’accès aux soins et la qualité des prises en charge, dans une logique de parcours de santé. Pour cela, elle organise les prises en charge hospitalières, avec le financement des équipes de liaisons en addictologie notamment, et en favorisant la mobilisation des professionnels de santé du premier recours dans le repérage et la pris en charge des addictions.

La Direction de la sécurité sociale (DSS) assure quant à elle la tutelle financière de Santé publique France et participe de ce fait à la validation annuelle de son programme d’actions.

Ces trois sous-directions travaillent étroitement avec la Mildeca, et sont mobilisés dans la mise en œuvre du plan national de mobilisation contre le addictions 2018-2022.