ecran_enfant_princ_300x115.png
Des groupes et sociétés*, en particulier spécialistes de la petite enfance, viennent de publier une lettre ouverte à destination des candidats aux élections municipales de mars 2020 les incitant à s’engager "pour un usage des écrans favorable à la santé et à l’éducation pendant les temps d’accueil collectif périscolaires et de loisirs".

Partant du constat de la place croissante que les écrans occupent dans la vie des Français, et plus particulièrement des enfants, et s’appuyant sur des recommandations scientifiques récentes, cette lettre insiste sur la nécessité de mobiliser, en complément des pratiques familiales, les professionnels. Les collectivités territoriales sont en effet un acteur majeur pour prévenir les usages excessifs des écrans, par l’intermédiaire des accueils collectifs périscolaires, de loisirs et de transport.

La promotion de l’activité physique est notamment mise en avant ainsi que la limitation de l’exposition aux temps d’écrans et la nécessité d’une médiation pour favoriser le dialogue autour des contenus visionnés par les enfants.

En novembre 2019, la MILDECA a publié « le Maire face aux conduites addictives », un guide pour faciliter l’intervention des municipalités afin de réduire les expositions au tabac, à l’alcool, aux drogues et aux écrans sur leurs territoires.

* Groupes et Sociétés signataires
Groupe de pédiatrie générale, sociale et environnementale de la Société française de pédiatrie ; Société française de santé et environnement ; Société française de pédiatrie médico-légale ; Association française de pédiatrie ambulatoire ; Syndicat national des médecins de PMI ; Société française de santé publique.

A lire aussi sur drogues.gouv.fr
couv-guide-des-maires_princ_300x115.png
4pages-maire_princ_300x115_.png