securite-routiere_princ_300x115.png
Mercredi 5 juin, le délégué interministériel à la sécurité routière, le préfet de l'Essonne, Jean-Benoît Albertini, et la procureure de la République d'Évry-Courcouronnes, Caroline Nisand, étaient présents à l'Utac (Union technique de l'Automobile, du motocycle et du cycle) de Montlhéry, pour présenter le dispositif d'installation d'un éthylotest antidémarrage (EAD), dans le cadre de son lancement dans ce département.

Inscrites au plan national de mobilisation contre les addictions 2018-2022 et à la suite des mesures prises, lors du Comité interministériel de la sécurité routière le 9 janvier 2018, pour lutter contre l’alcool au volant, les préfets ont désormais la possibilité, après contrôle d’un conducteur présentant une alcoolémie comprise entre 0,8 et 1,8 g/l de sang, de limiter son droit à conduire un véhicule équipé d’un EAD, pour une durée maximale de six mois.

ALLER PLUS LOIN
  • En savoir plus sur l'EAD