Le dopage humain, ne concerne que les sportifs qui, dans le cadre de compétitions/manifestations organisées par les fédérations – ainsi que durant les entraînements – utilisent des substances ou des méthodes inscrites sur une liste établie chaque année par l’Agence mondiale antidopage.

C’est une pratique interdite aux sportifs c’est-à-dire à toute personne qui participe ou se prépare, soit à une manifestation sportive organisée par une fédération agréée ou autorisée par une fédération délégataire, soit à une manifestation sportive internationale (art. L. 230-3 du code du sport).

Liste des interdictions prévue par la convention internationale contre le dopage dans le sport

Liste des substances et méthodes dont la détention par le sportif est interdite

Établissement du profil biologique des sportifs (entrant dans le champ de l'article L. 232-15)

Standard international pour les laboratoires

L’objectif principal du Standard international pour les laboratoires (SIL) est d’assurer la production de résultats d’analyse de laboratoire valides et de données ayant valeur de preuve, ainsi que l’harmonisation des modalités d’obtention et de rendu des résultats par l’ensemble des laboratoires.
Le SIL définit les conditions d’obtention et de renouvellement de l’accréditation par l’Agence mondiale antidopage (AMA) auxquelles doivent satisfaire les laboratoires, précise les exigences qui régissent leur fonctionnement et décrit le processus d’accréditation.

En savoir plus sur le SIL

Autorisation d’usage à des fins thérapeutiques

Le Standard international pour les autorisations d’usage à des fins thérapeutiques (SIAUT) est un Standard international obligatoire élaboré dans le cadre du Programme mondial antidopage. Le but du Standard international pour les autorisations d’usage à des fins thérapeutiques est d’établir :

  • les conditions à remplir pour qu’une AUT puisse être accordée, permettant la présence d’une substance interdite dans l’échantillon d’un sportif ou l’usage ou la tentative d’usage, la possession et/ou l’administration ou la tentative d’administration par un sportif d’une substance interdite ou d’une méthode interdite pour des raisons thérapeutiques
  • les responsabilités incombant aux organisations antidopage en lien avec les décisions qu’elles rendent en matière d’AUT et la communication de ces décisions
  • la procédure à suivre par un sportif pour soumettre une demande d’AUT
  • la procédure à suivre par un sportif pour qu’une AUT accordée par une organisation antidopage soit reconnue par une autre organisation antidopage
  • la procédure suivie par l’AMA pour l’examen de décisions en matière d’AUT
  • les dispositions de confidentialité applicables au processus d’AUT

En savoir plus sur le SIAUT