logo_journee_prev_educ20170628_princ_300x115.png
La MILDECA, le ministère de l'Education nationale, le secrétariat général pour la modernisation de l'action publique (SGMAP), le réseau des universités pour l'éducation à la santé (UNIRèS) et le laboratoire FrED de l'Université de Limoges ont organisé mercredi 28 juin 2017, en Salle Pierre Laroque, au ministère des Solidarités et de la Santé, une journée consacrée à la prévention des conduites addictives à l'école.

Ouverte par Madame la ministre des Solidarités et de la Santé, la journée a été filmée et les différents temps forts sont désormais en ligne sur la chaine Dailymotion de la MILDECA.

Devant une salle comble, acteurs de l'Education nationale, chercheurs en sciences de l'éducation, professionnels de la prévention sont intervenus pour enrichir la réflexion animée par la MILDECA. Le dispositif innovant de consultation citoyenne (« atelier citoyen ») mobilisé sur ces questions a également fait l’objet d’une présentation de la part du Secrétaire général à la modernisation de l’action publique.

La journée avait notamment pour ambition montrer que les élèves qui acquièrent des Compétences psychosociales (CPS), le plus précocement possible dans leur parcours scolaire, sont mieux armés pour faire face aux conduites addictives. Les programmes présentés pendant la journée, fondés sur l’acquisition des CPS, montrent que le déploiement de ces compétences favorise autant le bien-être à l'école que la réussite scolaire, et peuvent être utiles à la prévention d’autres risques tels que les  violences, la radicalisation, le suicide, etc.

Cette rencontre a également ouvert des pistes pragmatiques et réalistes pour le bien-être et la réussite scolaire et personnelle des jeunes comme :

  • Penser l’acquisition des compétences psychosociales au niveau de la classe dans toutes les disciplines et tout au long du parcours de l’élève en profitant de tous les outils disponibles tels que les parcours éducatif de santé (PES) et les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) ;
  • Ancrer cette dynamique au niveau des territoires, pour y adapter les programmes validés, avec l’aide des partenaires locaux et en fonction des ressources et des forces existantes.
A lire aussi sur drogues.gouv.fr
logo_journee_prev_educ20170628_princ_300x115.png
atelier_citoyen_princ_300x115.png