logo_mildeca_epide_princ_300x115.png
La directrice générale de l’Etablissement pour l’insertion dans l’emploi (EPIDE), Nathalie HANET, et le président de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et conduites addictives (MILDECA), Nicolas PRISSE, ont signé une convention afin de conforter le partenariat entre les deux institutions.

L’EPIDE est un établissement public dont la mission est d’accompagner des jeunes de 18 à 25 ans, sortis du système scolaire sans diplôme ni qualification professionnelle, en vue d’une insertion durable dans l’emploi, à travers un accompagnement global : éducation à la citoyenneté, remise à niveau des savoirs de base et préparation à l’insertion dans l’emploi ou à l’entrée en formation qualifiante.
Parmi les conduites à risque, la consommation de substances psychoactives rend la gestion du parcours et l’accompagnement particulièrement complexes : conséquences en termes d’absentéisme, d’attitudes non adaptées aux apprentissages, de comportements à risque, de problèmes disciplinaires et de délinquance.
La consommation des substances psychoactives et ses conséquences sur les comportements sont donc des freins à l’insertion professionnelle (freins pour accéder aux emplois dans les métiers de la sécurité, des transports, de l’armée, etc.) et à la citoyenneté (sécurité routière, respect de la loi, etc.). C’est aussi l’un des 3 principaux motifs de sanctions prononcées par le conseil de discipline des centres EPIDE avec les violences physiques et verbales.

C’est la raison pour laquelle l’établissement a souhaité s’associer à la MILDECA pour apporter une réponse globale :

  • en adoptant un positionnement institutionnel clair, formulé dans une instruction qui comprend un axe disciplinaire et un axe préventif/accompagnement ;
  • en lançant une démarche action expérimentale au sein de trois centres pilotes, avant d’envisager la généralisation à l’ensemble du réseau des centres EPIDE.
A lire aussi sur drogues.gouv.fr
logo_mildeca_epide_princ_300x115.png