camp-secu-routiere_2018_princ-fb_300x200.png
Lancée le 22 mars 2018 par la Sécurité routière, cette campagne de prévention met l’accent sur les dangers encore méconnus voire ignorés de la consommation de cannabis au volant. Elle rappelle également que le cannabis est un produit psychoactif qu’il est interdit de consommer, de produire et posséder.

Dans une nouvelle campagne, la Sécurité routière alerte sur les dangers de la consommation de cannabis. Après avoir fumé du cannabis, le conducteur n’a pas conscience de la diminution de ses capacités au volant comme :

  • une mauvaise évaluation des distances,
  • une perte de vigilance et de contrôle,
  • une diminution de la concentration, etc.

La conduite devient alors plus dangereuse et peut amener le conducteur à commettre des infractions (excès de vitesse, stop ou feu rouge grillé, défaut de ceinture…) ou pire, causer un accident.

La campagne s’articule autour d’un film diffusé à partir du 25 mars 2018 en TV, au cinéma à partir du 28 mars, et de deux spots radios. Le film retrace l’histoire d’un jeune, victime d’un accident de voiture, qui pensait que fumer du cannabis et conduire était sans danger...

La MILDECA impliquée dans la lutte contre l’insécurité routière

Lors du Comité Interministériel à la Sécurité Routière qui s’est tenu le 9 janvier 2018, le Premier ministre a présenté les nouvelles mesures pour infléchir la courbe de l’accidentalité routière. Sur les 18 mesures annoncées, plusieurs concernent les consommations de substances psycho-actives qui constitueront l’un des volets du Plan national de mobilisation de lutte contre les addictions. Elles s’inscrivent dans le prolongement des actions déjà mises en œuvre. Engagée de longue date dans la lutte contre l’insécurité routière, la MILDECA porte notamment depuis 2013 l’action visant à mettre en œuvre le test de prélèvement salivaire permettant de confirmer rapidement la conduite après usage de stupéfiants.

Chiffres clés

• Parmi les 3 477 personnes décédées sur les routes en 2016, il est estimé que 22% soit 752 personnes ont été tuées dans un accident impliquant un conducteur ayant fait usage de stupéfiants. Cela représente près de 14% des accidents de la circulation (Bilan ONISR, 2016).
• Parmi les conducteurs âgés de 18 à 24 ans impliqués dans un accident mortel 20 % sont positifs à au moins un stupéfiant. Cette proportion est de 22 % pour les 25-34 ans.
• 93 % des conducteurs contrôlés positifs aux stupéfiants dans les accidents mortels sont des hommes.
• Dans les accidents mortels, parmi les conducteurs contrôlés positifs aux stupéfiants 67 % sont des conducteurs de voiture, 17 % des conducteurs de motocyclette.
• La moitié des conducteurs contrôlés positifs aux stupéfiants a également un taux d’alcool illégal. Le cocktail cannabis/alcool multiplie par 29 le risque de causer un accident mortel.

 

"Fumer du cannabis est illégal, sur la route ça peut être fatal", par jconstant