logo_j_restit_scientif_mildeca_princ_300x115.png
La Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives, en partenariat avec Universcience et l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies organisent lundi 28 novembre une journée de médiation scientifique pour rapprocher chercheurs, décideurs et professionnels du champ des conduites addictives. L’événement aura lieu à la Cité des sciences et de l’industrie (Paris) et sera l’occasion de faire connaître l’investissement de la communauté scientifique française dans ce domaine en décernant pour la première fois un « Prix scientifique Drogues et Addictions ».

La MILDECA en tant qu’instance de coordination interministérielle bénéficie d’un positionnement privilégié pour accélérer le transfert des connaissances et leur appropriation par les acteurs concernés. La MILDECA se veut acteur de médiation scientifique à part entière au service des décideurs, des professionnels et des citoyens.

Depuis 2013, la MILDECA a ainsi réorienté son soutien vers des évaluations, expertises, recherches actions portées par des équipes académiques utiles à l’amélioration des politiques et pratiques professionnelles dans les domaines de la prévention, du soin, de l’application de la loi ou de la lutte contre le trafic.

Plusieurs programmes scientifiques soutenus par la MILDECA seront présentés à l’occasion de cette journée :

L’évaluation des expérimentations des salles de consommation à moindre risque

La MILDECA est à l’initiative et soutient le financement des deux évaluations scientifiques accompagnant l’expérimentation des salles de consommation à moindre risque (SCMR) afin d’évaluer ce dispositif et son impact pour la santé publique et la tranquillité publique.

  • Une évaluation socio-épidémiologique réalisée à partir de la cohorte Cosinus

L’évaluation consistera à étudier l’impact des SCMR pour les personnes qui fréquentent ce dispositif versus celles qui ne les fréquentent pas sur une série de critères d’efficacité tels que la réduction des pratiques à risque liées à l’usage de drogues (accès aux soins, accès aux droits sociaux, activités délictueuses). L’évaluation permettra d’identifier les conditions optimales d’insertion des SCMR dans le dispositif médico-social de prise en charge des personnes présentant des pratiques addictives.

  •  Une évaluation de « l’acceptabilité sociale des SCMR et de leur impact sur la tranquillité publique » permettra d’analyser les évolutions de perception vis-à-vis des nuisances associées à la consommation de drogues avant et après la mise en place des salles.

Le réseau national de recherche sur l’alcool « REUNIRA »

La MILDECA soutient la création du premier réseau national de recherche sur l’alcool, le réseau REUNIRA. Son ambition est de fédérer les acteurs de la recherche française en alcoologie (chercheurs, universitaires, cliniciens, doctorants) pour rendre plus visibles leurs travaux auprès des décideurs et des professionnels. Le site internet et le centre de ressources sur la recherche en alcoologie permettront d’apporter des ressources scientifiques fiables dans un contexte où les industriels de l’alcool subventionnent des plates-formes d’animation scientifique.

L’étude Argent de la Drogue

La MILDECA a commandé à l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ) une étude sur l’évaluation de l’argent de la drogue en France. Cette étude analyse la structuration de l’offre des marchés des drogues, le potentiel de blanchiment et in fine celui des acquisitions patrimoniales. Elle comporte deux volets : l’un portant sur l’estimation des chiffres d’affaires et l’autre sur les bénéfices générés par la vente de drogues illicites. Elle concerne tant l’importation de gros que la vente au détail de stupéfiants et a, de ce fait, plusieurs implications majeures en termes de lutte contre les drogues illicites. Face aux approximations nombreuses dans le débat public, cette étude entend donner une lecture plus rigoureuse des niveaux de profit des drogues.
L’estimation apporte des ordres de grandeur et des connaissances utiles pour les décideurs et les professionnels sur les flux financiers et les dynamiques d’accumulation liés au trafic de drogues illicites.

MAAD Digital : le nouveau média numérique d’information scientifique sur les drogues et les addictions porté par l’INSERM

La MILDECA est également à l’initiative de produits de médiation scientifique innovants pour rendre la science des addictions accessible au grand public et favoriser le dialogue entre la science et les citoyens.

La MILDECA et l’Inserm en collaboration avec l'association l'Arbre des connaissances, lancent www.maad-digital.fr, un média numérique d’information scientifique sur les addictions construit avec et pour les jeunes. Grâce au concours de scientifiques reconnus, ce nouveau site proposera de nombreux contenus dynamiques et fiables adaptés aux attentes des 13/19 ans. Les articles décryptent l’information scientifique sur les addictions à l’alcool, au tabac, et aux drogues illicites dans un langage et sur des supports adaptés aux usages multimédia des jeunes.

Plus d’infos sur le site dédié à l’événement

Contact Presse :
Murielle FAYOLLE
Tél. 06 48 52 81 90
murielle.fayolle@pm.gouv.fr
@MILDECAgouv

A lire aussi sur drogues.gouv.fr
Image